Actualités, Blog

A quoi servent l’emballage et le packaging ?

1. L’emballage facilite le transport

La mission première de l’emballage permet de regrouper des produits et d’optimiser le transport de la marchandise : en camion, en train, en voiture, à la main…

2. L’emballage protège les produits des agressions extérieures

L’emballage emballe. Il protège le contenu (le produit) contre :

  • les chocs, qui peuvent survenir lors de l’acheminement, la mise en distribution, les manipulations en magasin et post-achat.
  • la lumière, qui transforme le goût de certains produits alimentaires, ternit les couleurs de produits textiles, etc.
  • les autres types d’agressions comme les gaz, l’eau, les acides ou les bases, qui peuvent attaquer les produits non emballés de diverses manières. À noter que l’emballage en plastique peut être hermétique à l’oxygène, mais pas le carton (même le carton alimentaire).

L’emballage hermétique aux liquides et aux gaz joue donc un rôle de conservation du produit. Il sert en outre à garantir une hygiène irréprochable au consommateur. Pour aller plus loin, certains fabricants stérilisent les emballages à usage unique.

3. L’emballage au service du message commercial

Le packaging extérieur permet de présenter et valoriser votre article :

  • Il exprime avec fidélité le positionnement de la marque.
  • Il met en exergue les bénéfices du produit.
  • Il affiche les logos de labels/certifications.

La forme de l’emballage a aussi son importance d’un point de vue marketing. Elle peut :

  • faciliter l’ergonomie (prise en main) et donc valoriser l’expérience client.
  • jouer sur des effets de marketing sensoriel – la texture ou les bas-reliefs (par gaufrage) de l’emballage joueront sur la perception du produit.
  • être un facteur de reconnaissance visuelle du produit – on reconnaît par exemple certaines bouteilles de soda ou d’alcool à leurs formes particulières.

4. L’emballage porte les mentions légales du produit

Support des mentions obligatoires

Les produits doivent porter des mentions obligatoires. Les emballages permettent alors de les rendre accessibles au client.

À titre d’exemple, les produits préemballés doivent indiquer :

  • La dénomination de vente comme « poivre gris moulu », « flocon d’avoine », etc.
  • L’origine du produit, « si son omission risque d’induire le consommateur en erreur ». Pour la viande préemballée, la mention des zones d’élevages et d’abattages est également obligatoire dès lors qu’il s’agit d’espèces ovine, porcine, caprine ou aviaire.
  • La déclaration nutritionnelle pour les denrées alimentaires – énergie, matières grasses, acides gras saturés, glucides, etc.
  • La date limite de conservation (DLC) du produit (ou date de péremption) pour gérer les stocks de manière à éviter le gaspillage, et faciliter la prise de décision du client.
  • Le taux d’alcool.
  • Le mode de conservation ou mode d’emploi lorsque c’est nécessaire.
  • La quantité globale et celle de certains ingrédients du produit transformé.
  • Les ingrédients, listés dans l’ordre d’importance pondérale décroissante.
  • Le numéro du lot de fabrication, pour qu’il puisse être tracé. Cette mention permet aussi de faciliter la gestion des produits.

Support des éléments de gestion

L’emballage extérieur comporte aussi des éléments de gestion du produit, notamment le code-barres EAN (European Article Numbering). Du fabricant jusqu’au consommateur final, le code EAN est la base de contrôle du flux des marchandises !

Direct d'usine
Pas d’intermédiaire
Conseil
Personnalisation produit
Disponibilité
02 41 87 57 89
Impression
Offset / numérique / Flexo
Newsletter
En cliquant sur s'inscrire, vous acceptez de recevoir des newsletters Esprit Pack.
Désinscrivez-vous à tout moment via les liens de désinscription présents dans nos e-mails.